mardi 24 mars 2020

Calligraphie de l'idéogramme du "confinement"






 

Calligraphie de l'idéogramme du « confinement »

 

 

籠, calligraphie Claire Seika, mars 2020


Calligraphie de l'idéogramme exprimant en japonais l'idée de « confinement » : 籠.

L'idéogramme représente une corbeille avec un dragon à l'intérieur. Il est composé du bambou, 竹, partie supérieure, et du dragon, 龍, partie inférieure. Le dragon exprime l'idée que la corbeille en bambou est pleine, pleine d'énergie par exemple.

En poésie, le terme japonais 籠り (komori) pourrait être traduit en français par « retraite », dans le sens de « faire retraite », « se retirer (du monde) » : 籠る (komoru). On trouve en poésie l'expression « retraite d'hiver », 冬籠. Il existe aussi une « retraite d'été », 夏籠, mais l’expression se réfère à certaines pratiques. En effet, traditionnellement au Japon, on peut faire retraite dans un sanctuaire ou dans un temple, 参籠, en montagne, 山籠, etc.

J'ai calligraphié l'idéogramme en cursif ( 草書, Sôsho ), ce qui explique la différence avec le caractère d'imprimerie indiqué ci-dessus : 籠. Ainsi le point final (à droite) du caractère calligraphié n'est pas dans le caractère d'imprimerie. C'est une fantaisie de calligraphe, sa signature en quelque sorte.