dimanche 24 octobre 2021

Dojo - 道場 - le lieu du « chemin » - 道

 

 

 

Dojo - 道場 - le lieu du « chemin » - 道 


道, Calligraphie Claire Seika
 

Le chemin existe, cependant il n’est pas nécessairement visible. Il faut le chercher, mais où ?

Avant d’entrer dans un Dojo, toute personne porte en elle une intention : elle cherche quelque chose. Lorsqu’elle y entre, elle n’est plus seule.

D’autres personnes y sont entrées avant elle et ont parcouru le même chemin. Il y a dans le Dojo des « traces », des « vestiges » du chemin parcouru par d’autres, plus anciens, sur le chemin. Ces « traces » sont des indices.

C’est dans le Dojo que se trouve l’entrée du chemin, le chemin que vous cherchiez. Trouver l’entrée d’un chemin n’est pas toujours facile, comme le suggère le poème de Sôgi que j’ai calligraphié en janvier pour le Kakizome (Première écriture) :

 

« Parsemé de givre

Le chemin

Imperceptiblement apparaît »

Calligraphie Claire Seika

 

Le Dojo est un endroit où la pratique est au centre. Un lieu où l’on pratique continuellement, où l’on pratique ensemble, et où chacun pratique à son niveau. Au moyen de la pratique, chacun peut à tout moment vérifier s’il est sur le chemin. Le Dojo est un lieu où vous pouvez vous approprier la pratique. Le chemin parcouru par d’autres avant vous devient votre chemin. Alors vous ne suivez pas le chemin, c’est le chemin qui vous suit, au rythme de votre pratique.

Ainsi est-ce vous qui créez votre propre chemin. Vous êtes bien avec vous-même et êtes bien dans le Dojo. Celui-ci devient « votre » Dojo. Il se trouve partout. C’est à ce sens que se réfèrent les maximes Zen telles que 直心是道場 (Jikishin kore dôjô) : « Le vrai cœur, cela est le Dojo ».

Enfin, si vous laissez quelques empreintes de pas dans le Dojo, celles-ci serviront d’indices à ceux qui y entreront après vous.

 

Article de Claire Seika extrait du Pinceau d’avril, Journal de calligraphie japonaise, numéro 20, avril 2021.